Résumé : II – Peut-on concilier obéissance au devoir et à la liberté ?

Aller en bas

Résumé : II – Peut-on concilier obéissance au devoir et à la liberté ? Empty Résumé : II – Peut-on concilier obéissance au devoir et à la liberté ?

Message par Marie Chevallier le Dim 7 Fév - 22:12

II – Peut-on concilier obéissance au devoir et à la liberté ?

Devoir : principe moral interdisant certaines actions

Texte : Freud, Malaise dans la Civilisation : La société doit civiliser les individus en imposant des principes moraux et la religion fait obéir les individus avec la promesse de vie éternelle.
Le devoir est une contrainte → soumission à l’autorité
→ différent selon sociétés, religions, cultures

Question : Est-il possible de trouver un devoir qui soit à la fois universel et qui préserve la liberté de ceux qui obéissent ? Very Happy

Kant (philosophe allemand du 18ème) et sa conception du devoir.
Personne = être libre / chose = on peut la posséder
Objectifs du devoir :
Etre universel à toute l’humanité
Etre fondé sur la liberté des individus

Deux impératifs :
1) hypothétiques : Ils portent sur les moyens à employer pour parvenir à une fin donnée. (« Si tu veux obtenir x alors tu dois faire y »). Le contenu de notre devoir est déterminé par la fin recherchée. Comme il y autant d’impératifs hypothétiques que de fins possibles : ils ne sont pas universalisés. De plus, ils n’interrogent pas sur la valeur morale des fins recherchées.
2) catégorique : Ici se formule la loi morale universelle à laquelle tout être humain devrait librement décider de se soumettre. Il n’existe qu’un seul impératif catégorique : considéré de manière universelle ! «Agis de telle sorte que tu traites l’humanité aussi bien dans ta personne que dans la personne de tout autre, toujours en même temps comme une fin et jamais simplement comme un moyen. » = je ne dois jamais avoir une intention d’agir qui irait à l’encontre de ma liberté ou celle de n’importe quelle autre personne.

Intention → action → conséquences
Une action est par définition bonne si l’intention et/ou les conséquences le sont.


** Kant montre que la seule chose bonne dans le monde c’est notre volonté. Il ne veut pas juger une action en fonction de ses conséquences car on ne les connait pas.
Problèmes ? Pas d’exception à la loi morale (pb du droit de mentir) et devoirs uniquement envers les êtres humains.

Conclusion : Il faut bien distinguer deux types de devoir selon leur origine. Certains devoirs sont des contraintes, s’ils nous sont imposés de l’extérieur (famille, société, religion.). Ces devoirs s’opposent à la liberté des individus et les divisent en différents groupes. La deuxième origine est l’être humain lui-même qui peut s’imposer sa propre loi morale.

cheers


Marie Chevallier

Messages : 2
Date d'inscription : 08/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum