Introduction au cours sur la morale et la politique

Aller en bas

Introduction au cours sur la morale et la politique

Message par comeser le Dim 11 Mar - 20:05

Introduction au cours sur la morale et la politique :

Politique et morale : Quelle relation à autrui ?

Pour débuter, nous allons nous demander qu’est-ce qu’une organisation politique ?

Pour cela nous allons brièvement définir la politique.
La politique est le fait de se questionner sur notre vie et celle des générations à venir. Cette définition implique notre relation à la société.
Ensuite, nous allons définir le rôle d’une organisation.
Une organisation est toujours hiérarchisée, à la recherche de simplification et a un but de structure, en classant chaque chose à (une) (sa) place.
Une organisation permet donc de communiquer, et de se protéger des autres organisations.

A partir de cela, découle les problématiques suivantes :
Comment concilier ordre et mouvement ? Sécurité et liberté ? Équilibre et évolution ?

Nous pouvons alors commencer par nous demander si la politique et la morale sont liées. Nous allons alors donner les différences qui séparent la politique de la morale.

La politique contient l’idée d’un but commun au sein du groupe, et qu’il faudra mettre en place différents moyens pour y parvenir. De plus lorsque l’on évoque le terme politique, l’idée de pouvoir y est associé ; l’idée que l’autorisation est donné par le groupe, c’est une décision commune. La politique vient nous poser des problèmes lorsque l’on se place aux extrêmes de celle-ci : une politique d’évolution impliquerait une grande liberté et donc une grande instabilité. Cela nous emmènerait alors au désordre et au chaos. Au contraire, une politique de structure et d’équilibre impliquerait une grande sécurité, donc une rigidité, qui nous rendrait immobile et nous ferait souffrir.
Lorsque l’on parle de morale, c’est l’idée du respect d’Autrui qui nous vient à l’esprit dans un premier temps, avec une relation d’individu à individu. De plus il en découle deux types de lois : la loi morale, et la loi dite « naturelle ». Cela vient nous poser des problèmes : dans une organisation sociétaire, la loi morale est différente de la loi naturelle, on est donc dans une optique de « La loi du plus fort ». Au contraire dans une organisation communautaire, la loi morale est égale à la loi naturelle, on se trouve alors dans l’empathie.

Nous pouvons alors illustrer les différents gouvernements existants sur une droite et dire lesquels nous rencontrerions, en partant du plus libertaire au plus sécuritaire :
Dans un premier temps, nous trouverions l’anomie, avec une absence totale de règle et de loi.
Ensuite, nous trouverions l’anarchisme.
Ensuite, nous trouverions la démocratie participative, dans laquelle le peuple a le pouvoir d’élaborer ensemble les lois.
Ensuite, nous trouverions la démocratie représentative dans laquelle le peuple a le pouvoir de désigner son représentant.
Ensuite, nous trouverions l’aristocratie, puis l’oligarchie et la ploutocratie, puis la monarchie.
Ensuite, nous trouverions tyrannie et la dictature.
Enfin, nous trouverions le régime le plus sécuritaire, le despotisme, où l’ordre est inconditionnel, intransigeant et arbitraire. Le pouvoir y est alors absolu.

[color=#FF0000]Nous pouvons donc en venir aux conclusions suivantes :
Dans un monde où les gens seraient plus moraux, il n’y aurait pas besoin d’organisation.
Donc la politique a besoin de la morale, car s’il n’y en avait pas, on irait vers le un fort abus de pouvoir.
Inversement, la morale a besoin de la politique, car sans elle on irait vers le chaos.




comeser

Messages : 1
Date d'inscription : 18/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum