Introduction Conscience, inconscience et sujet

Aller en bas

Introduction Conscience, inconscience et sujet

Message par Zoé Faure TS4 le Mar 9 Jan - 19:33

Intro La conscience, l’inconscience et le sujet

=> Qu’est ce qu’un sujet?
On a vu dans le thème de la Liberté que les philosophes ont différentes idées de ce qu’est un sujet.
-Pour Sartre, il est nécessaire de différencier un sujet d’un objet. En effet, le premier se rencontre, se définit et évolue tandis que le second est neutre, inerte déjà défini et non évolutif.
-Pour Spinoza, le sujet est un objet comme un autre jeté au monde, mais il a des croyances (dont celle de se croire libre) et il est capable de réflexion.
Dans les deux cas, donc, c’est la présence d’une conscience qui différencierait le sujet de l’objet.

=> Mais qu’est ce qu’être conscient? Etre inconscient?
On définit aisément l’inconscience comme une absence de sensations, de perception et de présence dans ce monde, donc en soit un sorte de sommeil.
A l’inverse, la conscience peut se définir comme la capacité à être éveillé au monde qui m’entoure et à ressentir.
Et par éveil on entend une attention à la vie et à l’événement qui peut se traduire par une aptitude à chercher et recevoir des informations sous la forme de sensations et de perceptions.

Si il n’est pas possible d’être en « pleine conscience » de tout car ça reviendrait à être omniscient, c’est à dire ce que l’on associe généralement à Dieu, il est tout autant impossible d’être « pleinement inconscient » car cela correspond à rien d’autre qu’au néant.
On considère donc que dans notre vie on oscille entre plusieurs niveaux de conscience selon nos activités : on est dans un niveau de conscience bas durant notre sommeil, celui-ci augmente tranquillement au réveil, puis peut connaître des augmentations ou des baisses selon si on est statique dans un bus ou actif avec des proches. En fait, plus nos sensations sont fines et nombreuses, plus on est conscient.

=> Quels liens entre le monde interne et le monde externe?
Le monde interne est la partie interne que l’on considère comme notre « chez-moi propre », qui nous est propre et qui n’est connue que de nous-même. Il est délimité du monde extérieur par la conscience. La communication entre les deux se fait sous forme de sensations, de perceptions et de réflexions.
Il se pose alors la question de la position du monde interne par rapport au monde externe. En effet, si l’idée qui nous viens en premier est celle d’un monde externe qui contiens les mondes internes de chacun, la théorie du solipsisme place au contraire un monde interne contenant le monde externe car elle place le « moi » comme seule réalité.
Il n’y a pas de possibilité d’avoir une conscience sans avoir d’inconscient/ d’inconscience.

=> La différence entre l’inconscient et l’inconscience
Si on prend l’image d’un iceberg, la conscience est la partie émergé quand l’inconscient est la partie immergé c’est à dire a partie à laquelle nous n’avons pas accès et dont nous n’avons pas conscience.
L’inconscience est un état d’absence de conscience. Si on reste sur l’image de l’iceberg, l’inconscience apparaîtra également sur la partie émergé.

On peut également illustrer la conscience à l’aide de bulles de savon. Nous possédons tous une bulle de savon, et lorsque nous entrons en contact avec autrui, nos bulles de savon se rencontrent, formant une paroi lisse de taille variable qui nous est commune. Sur cette paroi, il y a ce que je perçois de l’autre, qui est égal à ce qu’il perçoit de moi, comme un miroir.
« La conscience est un trait d’union entre ce qui à été et ce qui sera, un pont jeté entre le passé et l’avenir. » - Henri Bergson


=>EN CONCLUSION :
Conscience : capacité à prendre en compte le passé, à anticiper le futur et à être dans le présent.

Zoé Faure TS4

Messages : 1
Date d'inscription : 08/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum