Le sujet, entre conscience et inconscient

Aller en bas

Le sujet, entre conscience et inconscient Empty Le sujet, entre conscience et inconscient

Message par violette.perret le Sam 17 Fév - 14:04

(voir fiche de Zoé pour l'intro)

I/ L'hypothèse de l'Inconscient

Texte de Freud :
Ma conscience surveille, contrôle se qui se passe dans mon intériorité.
Elle :    - refoule dans l'inconscient les EM(émotions négatives), ED(évènements douloureux) et DI (désirs interdits)
          - résiste à ce que ceux-ci reviennent

Au cours de ma vie, mon inconscient, constitué de tous les éléments refoulés par ma conscience, grossit. Par des phénomènes de rêve, d'actes manqués...mon inconscient peut décharger des émotions = phénomène de dépression. Quand la dépression échoue et que la pression exercée par les EM ED et DI sur ma conscience est trop forte, ça explose = névroses (dysfonctionnements psychiques dont une personne a conscience). ex: phobies, tocs... ou psychose  (la personne n'a pas conscience de ses troubles, perte de contact avec la réalité) ex: schizophrénie .
La psychanalyse de Freud propose d'interpréter les symptômes névrotiques (interprétation de rêves, associations d'idées) pour faire ressortir ce qui en est à la source (souvent un DI). Pour soigner la névrose, il faut alors que la personne accepte ce désir comme étant le sien.
Freud est déterministe et fataliste : au cours de ma vie, ma conscience n'est en fait que des névroses, on est gouverné par son inconscient. Tout ce que je fais a donc une raison et elle se trouve dans mon inconscient.

II/ La conception holistique de l'Inconscient et de la conscience (Carl Gustav Jung)


Différentes hypothèses sur le rapport corps-esprit :
- Dualisme (corps séparé de la conscience). Par exemple, Bergson pense que le cerveau (corps) sert à limiter les perceptions de notre conscience pour mieux se focaliser sur les éléments nécessaires à notre survie.

- Monisme  >> matérialisme (tout ce qui existe est matière ou production de matière)= science actuelle, doxa
            ou  >> spiritualisme ( tout ce qui existe est esprit ou production d'un esprit)
Jung est spiritualiste. Contrairement à Freud qui, on l'a vu, est déterministe, Jung est finaliste : tout ce qui arrive dans ma vie a pour signification de m'améliorer, de "progresser sur la route de la réalisation de son Soi, Inconscient."
Jung pense que le Soi est une totalité = conception holistique du vivant. Si je me connais mieux moi-même, je connais donc mieux l'ensemble des êtres vivants.
Mon inconscient ne se contente pas de relâcher la pression qu'il subit, il cherche sans arrêt à me faire passer des messages car il perçoit infinimment plus de choses que ma conscience. Il a notamment accès à un inconscient collectif (cf expérience de Sheldrake : champ morpho-génétique commun à toutes les souris).

III/ Quel lien les consciences entretiennent-elles spontanément ?

Deux façons de percevoir Autrui :

- Dans sa différence avec moi = altérité >> peur et rejet de l'autre>> le nier dans ce qu'il est
- Dans sa ressemblance avec moi = Identité>> attirance, fusion par l'assimilation(effacer les différences de l'autre pour ne retenir que les points communs)>>le nier dans ce qu'il est

Pour ne pas avoir à nier ce qu'est l'autre, il faut l'aimer et non pas chercher à fusionner avec lui. C'est à dire l'accepter tel qu'il est , le reconnaître.

Vidéo perroquet = enfant sauvage : l'interaction avec autrui entraîne le développement de la conscience, elle lui est même nécessaire.

Une conscience peut se positionner de deux façons dans un groupe d'autruis :
- sociétaire : elle se définit par sa différence avec les autres. Le groupe est alors un moyen au service de la personne. groupe=association d'intérêts
Groupe sociétaire ouvert sur l'extérieur (aide potentielle) mais conflictuel en son sein.   EX: mondialisation, entreprise...
- communautaire : L'individu se confond avec le groupe, il agit das l'intérêt du groupe.
Groupe communautaire en en paix en son sein mais fermé sur l'extérieur (danger potentiel pour l'équilibre du groupe) EX: pays en guerre, secte(sauf le leader qui défend ses intérêts)
Attention, un rapport UNIQUEMENT sociétaire entraînerait l'individualisme, la perte totale de lien social "L'Homme est un loup pour l'Homme", Hobbes.
                                                    communautaire entraînerait un rejet d'Autrui et une perte de l'individualité

Pour que ma Conscience évite ces dangers il faut donc qu'elle prenne en compte :
- L'idéal sociétaire : la valeur fondamentale qu'a chaque individu = valeur intrinsèque (cf les droits de l'Homme)
- L'idéal communautaire : l'univers entier est ma communauté = cosmopolitisme >> tous les autres sont des autres "Moi".

violette.perret

Messages : 4
Date d'inscription : 14/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum