Jean- Jacques Rousseau

Aller en bas

Jean- Jacques Rousseau

Message par Léa Dissart le Mer 10 Jan - 22:59

Jean-Jacques Rousseau nait à Genève en 1712 dans une famille Calviniste. Il est orphelin de mère, est abandonné par son père à l'âge de 10 ans et élevé par son oncle. Passioné de musique, il met au point une système de notation, mais n’a pas le succès escompté. Il devient ami avec Diderot, et écrit des articles sur la musique dans la fameuse Encyclopédie.  Il a cinq enfants avec une servante, et juge qu’il ne peut pas bien les élever. Il les confie donc aux Enfants-trouvés.

Rousseau est un écrivain et philosophe des Lumières, auxquelles il adhère comme s’y oppose. En effet, il est persuadé que la société perverti l’Homme et qu’il ne faut donc pas tant se tourner vers le progrès. Rousseau souhaite une réforme sur le plan moral, éducatif et politique.Cette notion se retrouve dans un extrait étudié en classe du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes dans lequel il fait remarquer que l’Homme civilisé, comparé à l’Homme sauvage, est indépendant de son corps mais donc dépendant du progrès technique ; il se retrouve donc démuni en l’abscence de ses objets qui le rendent civilisé. Dans le reste de cette œuvre, Rousseau montre que les inégalités, l’égoïsme et autres tares trouvent leur origine dans la constitution d’une société.
Afin de contrer cela, Rousseau écrit Du contrat social, dans lequel il propose une nouvelle organisation des institutions politiques, tout en garantissant la liberté du peuple. Ceci entraîne l’écriture d’un nouvel ouvrage, Emile, où Rousseau explique les manières d’élever l’enfant et de l’instruire. Cet enfant incarne la volonté de former un homme nouveau.
Sa conception est en opposition avec celle des Lumières qui prône le progrès ; de ce fait, il connaît de nombreuses confrontations avec Voltaire.


Principales œuvres :

Discours sur les sciences et les arts
(1750)
Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes (1755)
Julie ou la Nouvelle Héloïse (1761)
Du contrat social
Émile ou De l'éducation (1782 − 1789)
Les Rêveries du promeneur solitaire (1782)


Citations

« L’homme naît pur, c’est la société qui le corrompt »

Liberté
« L'impulsion du seul appétit est esclavage, et l'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté. »
« L’homme est né libre et partout il est dans les fers » 
« Il n’y a donc point de liberté sans Lois, ni où quelqu’un est au-dessus des Lois »

Conscience
« La conscience est la voix de l’âme, les passions sont la voix  du corps »

Bonheur
« A quoi bon chercher notre bonheur dans l’opinion  d’autrui, si nous pouvons le trouver en nous-mêmes ? »


Principales notions abordées :


- le bonheur
- la politique
- la liberté
- la conscience

Léa Dissart

Messages : 1
Date d'inscription : 01/10/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum