Bonheur et Désir

Aller en bas

Bonheur et Désir

Message par lea.cozzolino le Ven 5 Jan - 14:05

Introduction

* Qu'est-ce que le bonheur ?
Le bonheur peut être défini comme :
- un état ou un sentiment (= interprétation personelle, dépendant de moi et qui s'étend dans la durée.)
- au travers d'une émotion (= se ressent ici et maintenant de manière sensitive)

La joie est un exemple d'émotion, souvent rattachée au bonheur, pouvant se traduire par une expression faciale ou une réaction physique.
Pour Denis Marquet la joie semble plus naturelle que la tristesse.
Pour Schopenhauer on remarque plus facilement le négatif que le positif. (la contrainte/la liberté, la maladie/ la santé, la jeunesse/la vieillesse)

Bonheur -> désir/besoin
Le besoin est vitale. Il est relatif à la survie de l'organisme (ex : boire, manger, se reposer...). Alors qu'un désir porte sur ce qui est au-delà du besoin vital, il est superflu, il est l'expression consciente du besoin (à l'origine).
Le désir participe à la création de besoins artificiels et virtuels.

I- Faut-il satisfaire tous nos désirs
(Texte : Lettre à Ménécée, Epicure)

"Carpe Diem" -> "cueuille le jour" -> vis pleinement

Selon Epicure -> le plaisir est l'absencce de souffrance physique ou morale.

* L'Epicurisme est la recherche de plaisir par la frustration.
* L'Hédonisme est la recherche continu du plaisir dans toutes ses actions (= addiction au plaisir)
* L'habituation est le phénomène qui crée une habitude.

II- Le bonheur de travailler et d'apprendre et d'agir : l'arétaïsme
(Texte : Propos sur le bonheur Alain)

La difference entre l'activité et la passivité :
Musique -> chanter, jouer, analyser / entendre
Latin-> pratiquer, traduire / parler spontanément
Vue-> regarder / voir

L'activité se rapporte à la perception et l'attention portée à la chose. Cela peut engendrer une fatigue ou un progrés lié à l'apprentissage.
La passivité est liée aux sensations: elle peut être plaisante ou déplaisante. Elle est reposante et divertissente.

Selon Alain il faut travailler pour progresser. ce qui nous rend heureux. Le progré se répercute sur tes sentiments car tu vois ta puissance augmenté donc dans la progression on gagne en puissance et donc en bonheur.

BILAN I et II
I- Le bonheur passe par la gestion des plaisirs
mais attention à la passivité.

II- L'activité, le jeu et le travail procure joie et puissance

III- Le bonheur dépend-t-til de moi ou des circonstances extérieur ?
(Peut-on rester heureux (ou devenir) quelque soit les circonstances ?)
(Texte : Manuel Epictète)

=> Analylse du stoïcisme (: Doctrine de l'école du philosophe grec Zénon où la vertu doit être la seule source du bonheur et non le plaisir.)

*Les choses qui dépendent de moi sont les "choses" qui se passent dans ma conscience. Je peux changer ma manière de me positionner par rapport à ce qui se passe dans ma conscience.
*Les choses qui ne dépendent pas de moi sont les "choses" dépendant du monde extérieur et de mon positionnement par rapport à ce monde exterieur.

lea.cozzolino

Messages : 3
Date d'inscription : 05/01/2018

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum